L'Histoire du Château de la Tour du Puits

  • Bienvenue ! Après fermeture saisonnière, le Château de la Tour du Puits rouvre samedi 6 Mai 2017, en plus des 7 chambres et suites du Château, nous proposons un superbe appartement jusqu’à 8 couchages et 3 chambres studios à la Ferme du Château

Nous savons qu'au Château de la Tour du Puits vécurent au Moyen Age les nobles Chevaliers du Puits. Le Fief du Puits qui donna son nom â l'ensemble du Château appartint â la fin du XIIème siècle â Guillaume du Puits, clerc. En 1233, peu avant sa mort, et malgré son état d'homme marié, il fit une donation au prieuré de Domène pour pouvoir y être sépulturé en habit monacal. Son fils Guigues du Puits, qui résidait dans la Tour Verte située â l'ouest, approuva le testament. Au XIII ème siècle, on trouve ensuite Noble Pierre du Mas puis les Manuel du puits.

La Tour Verte et la vieille maison forte remarquable par ses portes et fenêtres en ogive du XVème siècle, par ses croisés Renaissance, par ses plafonds XVII ème siècle, par sa tourelle qui la flanquait au nord, du côté du village actuel, parviennent â la fin du XVIème siècle â Noble Michel de Sonzier, â qui le Duc de Savoie a donné en 1589, 500 écus sur les revenus ordinaires de Montmélian, en échange de ses biens de Sonzier, remis pour la construction du fort de Sainte Catherine près de Rumilly. Les Sonziers cèdent également au couvent de la Visitation de Rumilly les biens sis au « Clos du puits » qui lui appartiendront jusqu'en 1793, avant d'être achetés par la famille Ducoudray, qui les vendent en 1864 au baron d'Alexandry d'Orangiani, maire de Chambéry, marié â Camille Cuillerie Dupont de Chambéry. La Tour de Lépigny (Tour actuelle du château), une autre partie des biens du Puits, situé â 250 mètres â l'est de la Tour Verte passe par alliance aux familles Vulliod, d'Yenne, Losaz, Rochette, Berod, Jordanne du Bettonet, puis aux Beaufort. François de Beaufort est Seigneur du Puits en 1547, sous le Roi de France Henri IV, et enfin aux Veigé de Lépigny. La Tour de Lépigny. La Tour de Lépigny est en 1600 â Noble Charles Veigé de Lépigny. En 1689, on y trouvait une chapelle dédiée â Saint François. La Tour Verte â l'est, et la Tour de Lépigny â l'Ouest, sont les jalons principaux d'une enceinte féodale qui couronnait la crête du puits, et â l'abri de laquelle pendant une lointaine période, vivaient nobles et vilains dans une solidarité fraternelle. Les modestes et fragiles demeures se sont déplacées pour se rapprocher de leurs vergers et de leurs terres ; seules ont résisté les deux tours. A la fin du XIIème siècle et au début du XVIIIème siècle, deux autres habitations ont été bâties au nord et au sud est de la Tour de Lépigny par la même famille, près d'un puits abondant.

La maison du nord était habitée en 1728 par noble Hyacinthe de Veigé de Lépigny. Citons une anecdote de 1720 : Noble Hyacinthe de Veigé de Lépigny se disposait â donner sa fille cadette en mariage â un bourgeois M. Lozat car il était pauvre et que la réputation de la famille était fortement entamée : la fille aînée avait mis au monde un bâtard, né des oeuvres, disait-elle de l'avocat Perret. Ledit Perret s'en tira en promettant d'épouser aînée si elle prouvait sa paternité, et si son père lui constituait une dote de 10 000 livres. Acquis vers 1793 par Antoine de Gallis, de la Tour de Villardizier (Chamoux), son beau fils Benoît la vendit en 1842 au Baron Hyppolite d'Alexandry d'Orangiani, avec ses dépendances, pour 16 440 livres neuves.

Ce dernier acquit un autre lot de biens en 1867 pour 5000 francs des petits fils de Benoît de Gallis, dont l'un, Charles avait émigré et devint un gros commerçant â Lyon et â Moscou, et l'autre, Gustave, était lieutenant d'infanterie â Ancenis en 1875.

L'Habitation du sud est, également contiguë â la vieille Tour de Lépigny, appartenait en 1728 â Jean François de Lépigny, c'est sur cet emplacement que le Baron Michel d'Alexandry d'Orangiani bâtit le Château de la Tour du puits en conservant la vieille Tour des Veigé de Lépigny.

Raymond PREVOT, l'actuel propriétaire acquit le domaine en 1994.